Henri Verdier

Ancien élève de l’École normale supérieure1, Henri Verdier fut le directeur général de la société Odile Jacob Multimédia, développant notamment avec Georges Charpak un ensemble de supports pédagogiques pour La main à la pâte. En 2007, il rejoint Lagardère Active comme directeur chargé de l’innovation. En 2009, il rejoint l’Institut Télécom comme directeur de la prospective, en charge de la création du Think Tank « Futur numérique ». Il est cofondateur de la société MFG-Labs2.
Membre fondateur du pôle de compétitivité Cap Digital, il en exerça la vice-présidence de 2006 à 2008, avant d’en être élu président du Conseil d’administration3.
Il est par ailleurs membre du Conseil d’administration de l’Université de Paris-Sorbonne et Campus Condorcet, membre du Comité de prospective de l’ARCEP4, membre du Conseil scientifique de l’Institut Mines-Télécom et du Comité de prospective de l’école des Gobelins.